Traversée Puymorens Orlu

Durant tout l’hiver j’ai encadré des sorties raquettes sur les massifs ariégeois. L’été je change de métier pour accueillir avec Julien, mon collègue,  les randonneurs au refuge d’En Beys dans la réserve d’Orlu. L’ouverture du refuge se rapprochant à grand pas il était temps d’aller lui rendre visite pour voir si les grands froids de ce mois de février n’avaient pas fait trop de dégâts…

Nous en avons profité avec Julien et Stéphane pour réaliser une belle traversé en ski de randonnée entre le col de Porté Puymorens et la vallée d’Orlu. Nous sommes partis tôt du col, en passant par la Coume d’en Garcie, en espérant que la neige ne ramollisse pas trop vite avec les températures estivales des derniers jours.

La descente en direction du refuge des Bessines  s’est déroulé d’abord sur de la neige gelé puis poudreuse dans la forêt exposée bien au nord mais devant traverser en direction des étangs Moulsut nous n’en n’avons pas trop profité…

Nous avons remonté ces merveilleux vallons de Moulsut en projetant avec Stéphane, également accompagnateur du bureau des guides, de futures randonnées en raquettes dans le secteur. Le passage de la Portella du Lanoux se fait sans encombre et le paysage s’ouvre sur le grand étang du Lanoux avec en fond le Pic Carlit.

Ensuite nous effectuons une grande traversée jusqu’à la grande Porteille d’Orlu. La descente sur l’étang d’En Beys est très agréable en neige transformée juste ce qu’il faut tant que l’on évite les versants est. La traversée du lac en skating est toujours un moment particulier pour nous qui avons l’habitude du paysage sans neige…

On passe au refuge faire une petite visite. A priori pas de gros souci, l’accumulation de neige autour du refuge a du servir d’isolant.

La suite de la descente devient plus variée avec de très bons passages au début puis de la neige très lourde, du slalom entre les arbres et les cailloux puis plus de neige du tout…

On a tout de même pu avec quelques courts portages arriver jusqu’au pont du Bisp en ski.

Sylvain

 


Laissez une réponse