mai 29 2009

Contest Bloc à Pandémonium (Foix) le 16 mai 2009

L’Ariège regorge de talents ! Nous mettons souvent en avant la beauté et la variété de nos paysages, la qualité de vie que nous possédons dans ce département. Or, je pense que les gens qui vivent ici représentent notre principal atout. Bien sûr, comme partout, certains tirent la couverture à eux et d’autres ne voient Midi qu’à leurs portes. Mais quand les habitants rassemblent leurs efforts et leurs compétences, de belles réalisations dynamisent le territoire !

C’est ainsi que naquit la salle d’escalade de Foix, gérée par l’association Pandémonium. Il était une fois une poignée d’irréductibles grimpeurs dont Chloé, Christophe, Mathieu, Stéphane, Eldridge et Mael, membre actif du Bureau des Guides. Ces énervés du chausson décident de se regrouper pour pratiquer l’escalade « indoor », quand l’hiver engourdit les doigts ou lorsque le ciel décharge son trop plein d’émotions…

dscn0858

L’ancien garage Renault Minute, à proximité de la gare de Foix, est visité. Les travaux sont énormes mais la volonté bien plus encore. Et quand l’armée de petites mains bien faites se met en action, que l’amitié donne suffisamment de cœur à l’ouvrage, et que la solidarité de la communauté montagnarde se matérialise par l’adhésion au projet, le garage mute en une salle d’escalade associative de 700m2.  

Après trois années d’existence, le fonctionnement collégial et l’accueil de nombreux jeunes durant les cours dispensés par un moniteur d’escalade diplômé d’Etat assurent un beau dynamisme à Pandémonium.

Et la fête du 16 mai dernier a encore illustré le concept : se regrouper pour préparer une belle petite manifestation où les mots d’ordre sont simplicité, partage et convivialité. Et que dire de toutes ces petites frimousses venues pour découvrir de nouveaux passages ouverts spécialement pour eux dans la semaine, s’arrachant vers la prise finale et arborant des sourires de plaisir en collant leurs gommettes à côté de leurs prénoms sur le tableau général. Les membres de l’association ont joué les « juges » et les « pareurs » alors que les parents ont joué les coachs : « vas-y, essaie la 8, tu ne l’as pas encore faite ! ».

dscn0895

Une belle réussite collective à renouveler dès cet automne ?

 

Stéphane GROCHOWSKI